Groupe COURTOIS

Contact Rapide

AUTO INFO : Ce qui vous attend en 2019

09/01/2019

 

A l'occasion de nos portes ouvertes Peugeot, venez découvrir ce qui vous attend en 2019 ! Malus, prime à la conversion, contrôle technique... Nos conseillers se tiennent à votre disposition pour répondre à l'ensemle de vos interrogations !

1)      Bonus-Malus automobile 2019

Bonne nouvelle ! Le malus écologique automobile est revu à la baisse en 2019. Il convient cependant de noter que le montant de la taxe est moins élevé.

En effet, les niveaux du malus écologique, applicable à l’achat d’une voiture neuve, passe de 120g/km de CO2 à 117g/km en 2019. Les prévisions indiquent également que ce seuil baissera de 3g/km par an jusqu’en 2021. Ainsi, on peut noter que le seuil du malus écologique sera passé de 160g/km en 2008 (date d’entrée en vigueur de la mesure) à 111g/km en 2021.

 

Ci-dessous, vous trouverez les changements pour Peugeot en 2019 : 


Vous trouverez ci-dessous le barème complet du malus écologique automobile pour 2019 :
 

 


2)     
Prime à la conversion 

La prime à la conversion est renforcée pour cette nouvelle année !

Rappel : qu’est-ce que la prime à la conversion ?

Pour rappel, la prime à la conversion, instaurée en 2015, a pour objectif d’aider les français à remplacer leurs véhicules anciens par des véhicules moins polluants.

Qui est éligible à cette prime ?

Pour pouvoir bénéficier de cette prime à la conversion, les automobilistes doivent remplir plusieurs critères :

-          La voiture ou la camionnette dont il est question ne doit pas dépasser un poids total en charge de 3.5 tonnes

-          Le véhicule doit posséder un moteur essence immatriculé avant 1997 ou, s’il s’agit d’un moteur diesel, il doit avoir été immatriculé avant 2001 (pour un ménage imposable) ou 2006 (pour un ménage non imposable).

L’acheteur peut alors choisir d’acheter un nouveau véhicule neuf ou d’occasion, thermique (essence/diesel) ou électrique.

Quel montant ?

Le montant des aides dépend à la fois du véhicule acheté mais également des ressources du futur propriétaire. Globalement, la prime à la conversion oscille entre 1000 et 2500 euros.

Quelles nouveautés pour 2019 : une super prime à la conversion

A partir de 2019, la prime à la conversion est doublée pour les 20% des ménages les plus modestes (ceux dont le dernier revenu fiscal de référence est inférieur ou égal à 6 300 euros par part) et les actifs qui ne paient pas d’impôts et habitent à 30 km ou plus de leur travail. Ces personnes peuvent alors obtenir jusqu’à 5 000 euros de remise pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride neuf ou d’occasion.

En revanche, il convient de noter que les ménages imposables et les personnes morales ne sont plus éligibles à présent à la prime à la conversion pour les véhicules classés en Crit’Air 2.

 

 

 

3)      Contrôle technique 2019

Le contrôle technique renforcé ne sera finalement effectif qu’au 1er juillet 2019 ! A cette date, les véhicules diesels subiront un contrôle de l’opacité de leurs émissions polluantes.

Qui est concerné ?

Pas moins de 8.7 millions de véhicules diesel sont d’ores et déjà concernés. On y retrouve notamment les véhicules répondant aux normes Euro 6, Euro 5 et, pour partie, Euro 4 (3).

Quel est l’objectif ?

L’objectif est de mieux contrôler les polluants atmosphériques et en particulier les particules fines.

En quoi consiste ce contrôle ?

La mesure des fumées était jusqu’à fin 2018 indulgente/laxiste. Le changement intervient donc aujourd’hui à 3 stades : l’équipement, la méthode et la norme.

-          L’équipement

Chaque centre de contrôle doit investir entre 1000 et 1500 pour une mise à jour du matériel et entre 6000 et 7000 euros pour un remplacement. Ce nouveau matériel est bien plus sophistiqué et précis que le précédent.

-          La méthode

Au lieu de mesurer la voiture à régime stabilisé comme cela était fait jusqu’à maintenant, le contrôleur muni de son nouveau matériel procédera à des accélérations franches afin de solliciter réellement le moteur, y compris à haut régime. La procédure prévoit au minimum deux mesures et jusqu’à sept si les résultats ne sont pas bons. Elles tiennent compte de la vigueur de l’accélération, du temps de montée en régime et du régime maximal atteint.

-          La norme

Le seuil d’opacité des fumées a déjà été renforcé depuis mai 2018 et ne fera que se durcir à l’avenir. Un élément nouveau a toutefois été introduit avec une norme de vieillissement qui prend pour base l’homologation officielle de l’Utac.

 

 

captcha
recharger